Dans 7 ans, nous pourrions avoir des mammouths en Sibérie.

i img?u=http //newsrepmedia blob core windows ne

La génétique progresse et une nouvelle méthode de réécriture de l’ADN, très controversée, vient de voir le jour : CRISPR-Cas9. Si cette méthode est tant controversée, c’est qu’elle permettrait de faire à peu près ce que l’on veut avec de l’ADN, et donc de faire revivre certaines espèces disparues.

Le professeur George Church, biologiste moléculaire de l’université de Harvard, pense d’ailleurs qu’il ne faudrait que 7 ans pour que le mammouth laineux soit de nouveau présent à la surface du globe. Le scientifique ne veut pas simplement faire revenir cette espèce par pure envie mais estime que les mammouths pourraient jouer un rôle dans le ralentissement du réchauffement climatique.

Il n’est pas possible de créer une espèce de toutes pièces, il faut partir d’une espèce proche qui existe encore aujourd’hui et la modifier. Dans le cas du mammouth, l’espèce proche en question serait l’éléphant d’asie. Cette espèce est en voie d’extinction et l’idée serait de la modifier pour retrouver le mammouth laineux (ou une espèce hybride très proche).

Pas de mammouth parc donc, mais probablement des mammouth en liberté dans les plaines de Sibérie. Les sols gelés de Sibérie sont une réserve très importante de CO2 et il faut que ces sols restent gelés en permanence pour ne pas libérer le CO2 qu’ils contiennent. Dans le cas d’un dégel complet, la quantité de CO2 libérée équivaudrait à deux fois celle libérée en brûlant deux fois toutes les forêts de la planète.

Des scientifiques ont fait des tests sur des parcelles de terrain en Sibérie et la présence de mammouth (sols retournés, arbres abattus, etc.) permettrait de faire baisser la température des sols de près de 10°C.

Les critiques à l’égard de ce projet ne manquent pas et les plus virulentes font état d’un projet tape à l’oeil, qualifié de “fantaisie moléculaire”. Ce projet ne serait pas vraiment justifié et détournerait le regard des scientifiques des vrais problèmes que rencontre l’homme face au réchauffement climatique en donnant l’impression aux donateurs de l’université qu’ils peuvent sauver le monde.

Pour ceux qui voudrait en savoir un peu plus sur le sujet, le Huffingtonpost propose un très long article, en français, sur le sujet.

http://www.journaldugeek.com/2016/01/28/genetique-dans-7-ans-nous-pourrions-avoir-des-mammouths-en-siberie/

http://www.huffingtonpost.fr/2016/01/27/crispr-cas9-resurrection-mammouths_n_9086556.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s